Akrotiri et Dhekelia, bases militaires Britanniques à Chypre

 Posté par , 12 Avril 2010 à 13:48:36 :: Chypre

Akrotiri (Ακρωτήρι en grec ancien ; appelé également Episkopi Garrison) et Dhekelia (Δεκέλεια en grec ; appelée également Ayios Nikolaos) sont des bases militaires britanniques à Chypre. Akrotiri fait partie de l'ESBA (Eastern Sovereign Base Area) tandis que Dhekelia est une part de la WSBA (Western Sovereign Base Area).

Akrotiri et Dhekelia
Cyprus : Akrotiri et Dhekelia

Une force militaire, les British Forces Cyprus, est stationnée à Chypre dans ces deux bases depuis l'indépendance de l'ancienne colonie en 1960. On y trouve la seule base de la Royal Air Force (RAF) actuellement en Méditerranée, (RAF Akrotiri, code AITA : AKT). En plus de la garnison, le Royaume-Uni contribue aux forces de l'ONU à Chypre. Au total, il y a environ 3 500 fonctionnaires britanniques résidant à Chypre.

Le Royaume Uni a demandé et obtenu le maintien de cette base stratégique en mer Méditerranée, à proximité du Canal de Suez et du Moyen Orient.

En 1974, suite à un coup d'Etat de la Garde Nationale Chypriote Grecque, visant à réussir l'Enosis (union avec la Grèce), la Turquie a envahi la partie Nord de Chypre. Cela a conduit à la création de la République Turque de Chypre, qui n'est pas reconnue par la communauté internationale.

Les bases Britanniques ne sont pas intervenues lors de ce conflit qui s'est arrêté aux limites du territoire de Dhekelia.

La partie Sud de la province de Famagusta, qui comprend la ville touristique de Ayia Napa, est restée en possession des Grecs-Chypriotes.

Akrotiri

Pendant les 4 premières années de l'indépendance Chypriote, le gouvernement Britannique a soutenu financièrement la République de Chypre. Cette aide a cessé au moment des affrontements entre les 2 communautés de l'île. Le gouvernement Chypriote réclame toujours cette aide, estimée maintenant à plusieurs millions d'euros, de 1964 à aujourd'hui, mais n'a entamé aucune démarche internationale officielle pour l'obtenir.

L'élection du communiste Dimitris Christofias comme Président de Chypre en Février 2008 a été source d'inquiétudes pour les Britanniques. Christofias a en effet manifesté la volonté de supprimer toutes les forces militaires présentes à Chypre dans un effort de réconciliation nationale.

Aujourd'hui les tensions entre la communauté Chypriote et les militaires Britanniques sont de plus en plus intenses. A l'époque de leur création, les 2 bases furent installées dans des zones à l'écart de la population locale, mais aujourd'hui plus de 14 000 personnes vivent dans les bases, dont environ 7 000 Chypriotes qui travaillent pour les bases ou dans les fermes avoisinantes. Le reste de la population est composée des militaires Britanniques et de leurs familles.

Limassol, le bord de mer de nuit, Chypre

Il n'y a pas de nationalité spécifique pour les personnes étrangères vivant dans ces bases, toutefois certaines peuvent obtenir le statut de "British Overseas Territories citizen" (BOTC) (Citoyen Britannique des Territoires d'Outre Mer).
Les Britanniques ne peuvent pas utiliser ces bases à des fins civiles. La population ne peut être composée que de militaires, accompagnés de leurs familles.

Visitez Akrotiri et Dhekelia et Chypre sur Landolia.


Le Blog compagnon de Landolia, choisissez votre prochaine destination et préparez votre voyage. Vous avez un article intéressant sur une destination à partager ? Jetez un œil à nos directives de soumission d’article.

Catégories

  • Zimbabwe (6)


  • Archives